Voilà, je l'ai fait. Depuis le temps que j'en parlais, depuis le temps que je menaçais mes followers de m'accomplir blogueuse fille. C'est chose faite.

Ca faisait quelques temps que ça me trottait dans la tête. J'étais déjà blogueuse culinaire. Je me suis inscrite sur Hellocoton comme tout le monde : pour faire ma pub. Et puis je me suis retrouvée à m'abonner à 90% de blog beauté/humeurs pour seulement 10% de blog cuisine. Et puis finalement, je n'ai pas tant que ça fait ma pub sur le fameux réseau social. Par manque de courage ? d'implication ? de motivation ? Peut-être. En revanche, ce qui est sûre, c'est que ma perception des blogs a changé depuis ce jour où je me suis inscrite. Tout droit sortie de la génération skyblog, je ne voyais que peu l'intérêt d'avoir un blog humeur. Le blog cuisine, c'était juste un moyen de faire un bon site internet facilement, sur lequel publier mes recettes. C'était pas pour me faire des copines. Et puis Hellocoton est venu. J'ai ouvert mon esprit, j'ai découvert un monde : celui du web 2.0. Les blogs s'inscrivent directement dans le 2.0. Là, j'ai tous mes cours de médias, culture et société, de arts, culture et nouvelles technologies qui me reviennent en tête. Je vous en toucherai peut-être un mot. C'est un véritable monde de relations que j'ai découvert. Des relations virtuelles qui n'en sont pas moins réelles. Loin de moi désormais le but de me faire connaitre, c'est surtout l'envie d'écrire et de partager qui m'éprend. J'ai découvert tellement de choses sur ces internets qui ont changé mon quotidien IRL. Aujourd'hui, j'ai envie de faire partie de ce monde, de celui qui influence ce que toi tu verras demain. Non pas que je me proclame avant gardiste. Non. Je veux juste partager avec vous, avec toi, ma manière d'appréhender le monde.

Mais je n'en reste pas moins une fille. Ce monde que j'ai découvert est en grande partie peupler de la gente féminine. Mais il n'en est pas plus stéréotypé. Au contraire. Alors certes, je vais te parler de ce que j'ai sur le coeur, de ma vie, de l'amour et de la dévotion que je porte à mes cheveux, des derniers cakes pops trop mimi mignons que j'ai fait, mais je n'en resterai pas moins une personne parmi tant d'autres, pas plus unique, pas plus stéréotype que toutes celles que tu rencontreras autre part

J'espère cependant que tout ça vous plaira et que c'est dans un beau coyage dans lequel nous embarquons.